Comment être le binôme parfait :

La plongée sous-marine n’est pas une activité solitaire. Dès vos premiers pas, ou plutôt coups de palmes de plongeurs, vous découvrirez l’importance de votre binôme lors de vos plongées. Chaque plongeur, est un binôme, il est donc bon de savoir ce qui fait un bon acolyte pour devenir meilleur soi-même.

Ce système permet de parer les accidents qui peuvent arriver lors d’une plongée et permettre de rejoindre la surface en toute sécurité en portant assistance lors, par exemple d’une panne d’air.

Être un bon binôme, comme beaucoup de chose dans la vie vient avec le temps et l’expérience. Il est donc important de pratiquer et plonger, plonger et plonger.

Voyons les points importants pour devenir le binôme idéal :

dive buddy silhuette e1471013234677

Démarrer du bon pied

Être un bon binôme commence bien avant la plongée et même avant l’embarquement sur le bateau. Si vous ne plongez pas avec votre binôme habituel, vous devrez alors faire connaissance avec votre nouveau partenaire de plongée. Vous pouvez demander à joindre une personne spécifique s’il y a des atomes crochus mais dans un centre, il y a de fortes chances que le club vous assigne un binôme.

Il faut alors faire connaissance avec votre nouveau binôme pour que tout se passe au mieux durant les plongées à venir et que la communication se passe au mieux.  Soyez amical, ouvert et respectueux de l’autre et une fois les présentations faites, parlez de ce qui vous intéresse, lors de vos plongées.

Parlez mutuellement de vos expériences, vos qualités et faiblesses sous l’eau, racontez vous des anecdotes passées et ce que vous attendez des plongées à venir pour être en accord sur la manière de faire.

Faire confiance à son binôme est crucial lors des plongées et enlève un facteur de stress supplémentaire. Il est donc important de bien communiquer avant même de penser à s’équiper.

Lorsque vous connaissez déjà votre binôme, c’est un avantage certain car vous connaissez ses habitudes, sa façon de faire et la communication sera claire et efficace sous l’eau.

 

Communiquer

signes plongee sous marine
https://www.21o2.me/6117-les-signes-en-plongee-sous-marine/

La communication est un élément essentiel entre plongeur. Il y a deux formes de communications principales lors d’une plongée : le langage des signes avec les mains et le langage corporel.

Il existe de nombreux signes conventionnels mais certains signes peuvent être personnel et il faut se mettre d’accord avant la plongée pour éviter les incompréhensions. Il est aussi bon de vérifier que tous les signes seront compris et que la communication sera claire entre vous.

Le langage corporel est plus personnel et peut être difficile à expliquer et prendre plus de temps à comprendre mais il existe quelques signes qui donnent de bonnes indications sur l’état de votre binôme. Observez l’ensemble du corps et s’il y a de la tension musculaire, cela peut indiquer du stress chez votre binôme. Les yeux sont aussi un bon indicateur et des yeux dilatés indique un stress ou une peur. Tous ces indicateurs permettent d’anticiper des situations et régler le problème avant que la situation s’aggrave et ne devienne vraiment problématique.

N’hésitez pas à communiquer sur les sujets qui peuvent vous inquiéter afin d’anticiper et que votre binôme soit prévenu.

 

Niveau équivalent

Il est préférable de partir avec un binôme qui a le même niveau que vous et qui partage donc les mêmes prérogatives que vous. Avoir par exemple la même profondeur maximum autorisée permet de ne pas mettre de pression et ne limite pas les personnes qui peuvent plonger plus profond.
Il faut considérer les certifications mais pas seulement ; l’expérience joue une part très importante dans le niveau d’un plongeur et garantie que chacun puisse aider son binôme dans une situation critique.

Par exemple à Dragon Dive, nous ne mettrons jamais un Open Water avec un Advanced.

 

Vérification pré-plongée

binome de plongee

Dernière étape avant de se mettre à l’eau, les vérifications pré-plongée. Revoyez avec votre nouveau binôme les signes importants ainsi que les procédures d’urgences comme les pannes d’air ou la séparation du binôme sous l’eau pour vérifier que chacun est au point. Les binômes habitués à plonger ensemble sont rodés mais cela n’empêche pas de faire une vérification de temps en temps pour garder ses compétences à jour.

Il faut ensuite s’équiper et faire la vérification de l’équipement de son binôme. Cette étape est essentielle et doit être faite avant chaque plongée sur son binôme. Pour rappel, les étapes de ce check son : vérifier le gilet et que tous les boutons et purges fonctionnent, que chacun a ses poids et ceinture bien attachée, avoir la bouteille ouverte et pleine, que les attaches soient bien fixées et serrées et que les palmes et masques sont prêts. De plus cette étape permettra à chacun de se familiariser avec le matériel du binôme s’il utilise du matériel peu commun ou inconnu et cela évite les surprises en cas de problème.

 

Adopter le bon comportement

Voici maintenant les comportements à adopter pour être le meilleur binôme possible sous l’eau.

Palmer à la même vitesse. Les binômes doivent se trouver cote à cote pendant la durée de la plongée.
Une vitesse différente formera une file indienne et le plongeur de devant ne verra pas celui derrière lui et les problèmes éventuels qui peuvent avoir lieu et devra attendre en permanence alors que cela stressera le plongeur de derrière qui se fatiguera plus pour revenir au même niveau.

Rester en formation. Comme vu précédemment, les binômes doivent rester à coté l’un de l’autre et assez proche pour intervenir rapidement. Il ne faut cependant pas rester coller car cela gêne tout le monde et personne n’aime avoir quelqu’un dans les palmes ou se prendre des coups de palmes tout au long de la plongée. La distance admise est une longueur de bras entre les deux plongeurs mais cela varie en fonction des conditions comme le courant ou la visibilité.

Respectez votre environnement. Tout bon plongeur se doit de respecter la vie sous-marine, que ce soit sur le bateau en ne jetant rien par-dessus bord ou sous l’eau en ne touchant rien. Veillez que votre binôme fasse de même pour ne pas abimer ces magnifiques décors.

Si jamais vous n’êtes pas encore au point avec votre flottabilité, on vous conseille grandement de faire un cours de flottabilité avec un instructeur . Cela vous permettra d’être un plongeur alaise dans n’importe quelle situation.

Malgré tout, si nous plongeons, c’est aussi et surtout pour le plaisir que cela procure. Il est donc important de s’amuser et de passer du bon temps avec son binôme.


Intérêts communs

Il est bien de pouvoir partager des intérêts communs avec votre binôme. Cela permet de garder une bonne cohésion durant toute la plongée mais aussi de montrer ses trouvailles a son binôme et d’en parler une fois revenu sur le bateau. Imaginez si un des binômes ne fait que chercher des nudibranches alors que l’autre n’est intéressé que par les gros pélagiques, il sera difficile de rester ensemble durant toute la plongée.

Les photographes ont des intérêts différents des autres plongeurs et préfèrent rester entre eux dû à leur façon de plonger. Si vous êtes un photographe, veillez à ce que votre binôme le soit aussi ou alors que ca ne le dérange pas d’aller beaucoup plus doucement et de vous attendre.

 

Consommation

Avoir la même consommation d’air que son binôme est un avantage certain. C’est un détail en moins auquel il faut tout le temps penser car vous savez ce qu’il reste à votre binôme juste en regardant votre manomètre. Il est aussi fort désagréable devoir finir une plongée alors qu’il vous reste encore la moitié de votre bouteille mais que celle de votre binôme est déjà vide. Il est aussi plus facile de pouvoir planifier une plongée sans limiter un des membres du duo.

 

Faire preuve de discernement

En tant que bon binôme, vous devez connaitre vos capacités et ne pas les franchir au risque de mettre tout le monde en danger. Il faut savoir dire non et garder une marge de sécurité plutôt que de trop tirer sur la corde. C’est pour cela qu’il faut constamment avoir un œil sur sa limite de non-décompression, sa profondeur et son manomètre et ne pas flirter avec les limites. Rappelez aussi votre binôme à l’ordre si c’est nécessaire.

Pensez à élargir votre bulle d’attention et ne vous concentrez pas seulement sur vous mais aussi sur les personnes autour de vous et votre environnement. Cela implique de surveillez de nombreux paramètres comme la pression restante, la navigation, la profondeur mais aussi les courants votre position etc…

 

Ne pas forcer la main

Plonger doit avant tout rester un plaisir et le but n’est pas de repousser les limites. C’est une pratique calme et l’on dit souvent que les bons plongeurs sont des feignants.

Ne pousser donc pas votre binôme à faire des choses qu’il ne souhaite pas ou s’il ne se sent pas à l’aise. Par exemple, vérifiez que votre binôme se sente confortable dans le courant ou plus profondément que d’habitude. Pousser à dépasser les limites entrainera du stress et donc plus de danger inhérent. Si c’est un binôme régulier réfractaire, encouragez-le à se former avec des professionnels pour lui donner confiance en faisant des cours de spécialités ou en passant aux niveaux supérieurs.

 

Faire un débriefing

Au retour de plongée, vous pouvez discutez de ce qui vous a plu ou non lors de la plongée de la part de votre binôme. Dites-le amicalement et ça ne sera que bénéfique et fera de lui un meilleur plongeur. Vous pouvez aussi demander des retours sur votre façon de plonger.

Cependant, à moins d’être un professionnel ou un plongeur expérimenté, évitez de critiquer les compétences de votre binôme au risque de passer de mauvaises informations.

 

Pour toutes vos envies de plonger, que vous soyez en groupe ou en solitaire, rejoignez-nous à Dragon Dive Komodo et expérimenté le meilleur des plongées en Indonésie.

 

Bonnes bulles et a très bientôt a Komodo !!